C’est un symbole pour les Gilets jaunes. Revenir sur la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), vécue comme un cadeau aux riches, doit permettre de rééquilibrer la fiscalité. Faux, selon le Mouvement des entreprises de taille intermédiaire (METI). “On ne le dit pas assez, mais l’ISF, ce sont les entreprises qui le payaient“, affirme Frédéric Coirier. Pour le coprésident du Meti et le président de l’ETI Poujoulat, le constat est sans appel. L’ISF a d’abord eu pour conséquence d’entraver le développement des entreprises familiales…lire la suite

Publie par L’Usine Nouvelle le 17 décembre 2018