ELECTION PRÉSIDENTIELLE 2017

Le METI rend publiques 10 propositions critiques pour y arriver

  A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, le METI (Mouvement des Entreprises de Taille Intermédiaire) rend publiques dix propositions pour booster le développement des entreprises de taille intermédiaire en France dans les cinq prochaines années.

  Cette plateforme, volontairement ramassée, se concentre sur dix réformes critiques qui devront être mises en œuvre lors du prochain quinquennat pour développer l’activité et l’emploi dans les territoires.

  Ces propositions structurées autour de trois piliers (Libérer l’investissement productif, poursuivre la bataille de la compétitivité, faire grandir l’esprit d’équipe) ont servi ces derniers mois de base de discussions avec les candidats à l’élection présidentielle et leurs équipes économiques

  Depuis 2008 et la création de la catégorie ETI, la France a progressivement pris conscience de l’importance stratégique des ETI pour son économie. Enracinées, ces entreprises façonnent l’activité de nos territoires, dont certains sont aujourd’hui menacés d’effondrement économique et social. Mondialisées et exportatrices, ces entreprises contribuent de manière significative au commerce extérieur de notre pays. Majoritairement industrielles, elles constituent la base arrière dont la France a besoin pour capter les gisements de croissance offerts par la transformation digitale.

  Pour autant, en l’espace de deux quinquennats, la France n’aura poussivement donné naissance qu’à 800 nouvelles entreprises de taille intermédiaire. Le rythme est trop lent pour combler le retard accumulé sur nos voisins européens.

  La faiblesse du Mittelstand français est aujourd’hui le symptôme le plus flagrant du dérèglement de notre économie et du dérochage de notre pays dans le concert industriel international. Il n’est pas encore trop tard pour y remédier.

 10 proposition critique du METI  télécharger ici