Avec un jeune sur quatre au chômage (contre une personne sur dix pour l’ensemble de la population active), la situation française est particulièrement alarmante. Des solutions existent pourtant pour lutter contre ce fléau et faire baisser le chômage des jeunes comme l’ont montré certains de nos voisins, à commencer par l’Allemagne qui compte moins de 8 % de ses 15-24 ans au chômage.

L’apprentissage est une des pistes les plus sûres pour favoriser l’accès à l’emploi des jeunes auxquels il apporte un métier, des compétences et un savoir-être dans l’entreprise1. Pourtant, le nombre d’entrées en apprentissage ne cesse de reculer en France : il a baissé de 8 % en 2013 et de 3,2 % en 2014. Dans ce domaine, la comparaison avec le modèle allemand, à la fois plus massif (16 % des 15-24 ans sont en apprentissage outre-Rhin contre 5 % en France) et plus efficace, est riche d’enseignements. Cette étude, qui s’appuie sur une analyse croisée inédite des systèmes allemands et français d’apprentissage révèle que plusieurs éléments du système mis en place outre-Rhin gagneraient à être transposés en France.

Découvrez l’intégralité de l’étude de l’Institut Montaigne en partenariat avec ASMEP-ETI (METI) :

Télécharger l’étude

Télécharger le résumé de l’étude